Les rectorragies représentent 20% des hémorragies digestives, c'est le mode le plus fréquent de révélation des hémorragies digestives basses. L'arrêt du saignement est spontané dans 80% des cas, la coloscopie permet d'apporter le diagnostic étiologique dans 70% des cas.

But

Etudier l'apport de la coloscopie dans le bilan des rectorragies ; à travers une étude rétrospective descriptive étalée sur 4 ans d'octobre 2007 à juin 2011 concernant les patients qui ont bénéficié d'une coloscopie totale précédé d'un examen proctologique pour des rectorragies.

Méthodes

Nous avons réalisé 388 coloscopies totales pour bilan de rectorragies au cours de cette période d'étude. Les rectorragies représentent le mode le plus fréquent de consultation après la constipation, les diarrhées chroniques, les douleurs abdominales, les colites,

Résultats

L'âge moyen de nos patients est de 53,6 ans (14 ans - 88 ans), le sex ratio est de 3H pour 1F, la coloscopie était normale dans 17% des cas. Les lésions diagnostiquées étaient par ordre décroissant représentées par : les hémorroïdes : 26% des cas, les tumeurs recto coliques 24% des étiologies des rectorragies, les colites inflammatoires représentaient 15%, l'angiodysplasie 6,5%, la pathologie diverticulaire représentait 6% des cas, alors que les polypes recto coliques 3%. Les varices rectales ectopiques représentaient 1% des étiologies, et la colite radique 0,5%.

Notre série confirme la distribution variable des causes de rectorragies par rapport aux séries occidentales, avec une prédominance des hémorroïdes, suivies par la pathologie tumorale.

haut de page